Jean Failler – Avis de gros temps pour Mary Lester

Le 44ème volume des aventures de Mary Lester, devenue commandant de police, ne sera pas le meilleur de la série et loin s’en faut. J’avais si fort apprécié le ton, le rythme et les personnages créés par Jean Failler que la déception est à la mesure de mes attentes. Certes les ingrédients du succès sont toujours présents mais au lieu de faire vivre l’action créée par une excellente idée de scénario, l’auteur se perd en décrivant une situation que X explique à Y, que Y répète à Z et que Z détaille à W si bien que les 316 pages eussent pu tenir en 150.

Gageons qu’il ne s’agit là que d’une baisse de régime passagère et que l’on retrouvera Mary Lester dans une nouvelle aventure.

Edition Polemon, 316 pages, 2016

Lectori salutem, Patrick

JEAN FAILLER – LA MORT AU BORD DE L’ETANG – Quid Hodie Agisti

Mary Lester, une stagiaire qui, à Lorient, »a fait arrêter un inspecteur, l’inspecteur qui prend la fuite après avoir assommé un agent, puis qui se suicide, ça ne risque pas de passer inaperçu…

http://quidhodieagisti.over-blog.com/2012/10/jean-failler-la-mort-au-bord-de-l-etang.html

JEAN FAILLER – CASA DEL AMOR – Quid Hodie Agisti

« Un coup de flingue, de hache ou de binette sous le choc d’une déception, d’une colère, d’une passion trahie je peux comprendre, mais verser du poison dans la soupe d’un proche et le regarder crever

http://quidhodieagisti.over-blog.com/2015/09/jean-failler-casa-del-amor.html

JEAN FAILLER – LE 3EME ŒIL DU PROFESSEUR MARGERIE – Quid Hodie Agisti

Allez-y sur la pointe des pieds, le milieu scolaire est particulièrement sensible. Vous voulez dire qu’ils ne peuvent pas blairer les flics ? En l’absence de Mary Lester, le Lieutenant Fortin se …

http://quidhodieagisti.over-blog.com/2011/09/jean-failler-le-3eme-oeil-du-professeur-margerie.html

JEAN FAILLER – LES DIAMANTS DE L’ARCHIDUC – Quid Hodie Agisti

« C’était avenant comme un caveau de famille, et il y faisait un tout petit peu plus froid. » Promenade à Quimper. Son centre historique, entouré de ses remparts, longé par l’Odet recueillant les…

http://quidhodieagisti.over-blog.com/2011/10/JEAN-FAILLER-%E2%80%93-LES-DIAMANTS-DE-L-ARCHIDUC

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *