Fabrice Humbert- Le monde n’existe pas

« Peut-être étions-nous plus angoissés par la marée permanente des commentaires que par les faits eux-mêmes. Et en attendant, nous tachions de vivre. »

Ethan a-t-il violé et tué la jeune Carla Montés ? Disparu depuis le début de l’affaire, le beau sportif adulé, celui qui grandissait, transfigurait les habitants de Drysden fait la une des médias nationaux. La chasse à l’homme est à son comble. La photo de l’innocente Carla a fait le tour des réseaux sociaux. L’opinion a tranché. Les médias en ont débattu. Ethan est coupable. Est-ce si sûr ? La réalité créée par la machine narrative, par les marées de commentaires, par les bavardages des chaînes d’infos est-elle vraie ?

« La répétition permanente finit par créer de nouvelles identités, des êtres dont on oublie la réalité au profit des représentations. »

Un journaliste du New Yorker, Adam Vollmann, mène une enquête habile évitant le pièges des réalités offertes, des vérités par trop répétées mettant en question jusqu’à la réalité même du crime !

Cet habile roman policier est le prétexte pour Fabrice Humbert de questionner jusqu’à la réalité de notre représentation du monde.

« Personne ne sait rien et ils vont occuper la nuit entière de leur vacuité. »

Dans notre société du bavardage, l’utilisation du récit par les médias, le marketing, la politique, transforme les faits en histoire ; les histoires s’emparent de nous, et avec elles la fiction. Le monde n’existe pas.

Polar et un essai tout à la fois faisant le procès du récit, du story telling, cette machine narrative, plus puissante et convaincante que n’importe quel roman. Certes Fabrice Humbert a une belle plume, toutefois il y a un côté un peu décousu et bavard à ce roman hésitant entre essai et polar. Une remarque qui ne doit pas vous ôter l’envie de vous laisser emporter par cette fiction.

Une proposition de lecture de la Librairie – Restaurant Mille Feuilles à Bièvres

Gallimard, 2020, 237 pages pour un raisonnable 19€

Lectori salutem, Patrick

Le menu du jour

La prochaine crêpe-party, c’est vendredi 24, la dernière avant la fermeture sera le 31 juillet ! Pensez à réserver ! 01 69 85 32 69Afin de limiter les contacts croisés, voici les cartes sous f…

https://nouveaurestobievres.wordpress.com/

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *