Christian Jacq – Pharaon, Mon royaume est de ce monde

« Tu es le taureau victorieux, à la royauté durable, aux couronnes sacrées, stable dans ces transformations. Aujourd’hui, sois aussi le maître de la force et celui à la grande puissance. Sois le temple immense où chacun de tes sujets trouvera sa place. Sois Pharaon. »

Un tourne-page historique contant le long et passionnant règne de 53 ans du grand stratège de l’Égypte antique, le premier à s’être appelé Pharaon, Thoutmôsis III. Dès sa prise réelle de fonction au décès de la Régente Hatchepsout (-1 458), les frontières s’agitent défiant le nouveau Maître des Deux Terres. Un livre à mettre entre toutes les mains !

« Un chef d’État ne s’attachant qu’au visible et au matériel ne tenait pas le gouvernail et entraînait son bateau au naufrage. C’est dans l’invisible et la communion avec les puissances créatrices, cachées au ciel comme sur terre, qu’il puisait ses capacités à déchiffrer les événements et la force de détourner les mauvais coups du destin. Premier serviteur des divinités, Pharaon recueillait leurs énergies afin de servir son peuple. Sans elles, il n’aurait été qu’un despote. »

Christian Jacq se surpasse tant il est aisé de suivre les aventures de celui qui fut surnommé par l’égyptologue américain, J.H Breasted, le Napoléon de l’Égypte antique. Guerrier, stratège, bâtisseur, le lecteur ne restera pas indifférent à la description de l’Égypte de la XVIIIème dynastie.

Nous regretterons l’usage polémique et anachronique des mots Palestine et Palestiniens. Si l’appellation Palestine est confirmée cinq siècles avant JC, non seulement elle se mêlait à Canaan mais il y a tout de même encore un écart de 7 à 8 siècles d’occupation à décrire. Quant aux habitants de ces terres, rien ne permet d’affirmer qu’ils fussent palestiniens…les Hyksôs par exemple ?

Pocket, 2020, paru en 2018, 565 pages pour un petit 8,40€

Lectori salutem, Patrick

Christiane Desroches Noblecourt – Hatchepsout, la reine mystérieuse – Quid Hodie Agisti

 » De Per-âa, terme évoquant simplement la résidence où trônaient les deux princes, qui remplace bientôt leurs obligatoires noms et prénoms, découla Pharaa, puis Pharaon. Le mot, né à l’é…

http://www.quidhodieagisti.com/2020/07/christiane-desroches-noblecourt-hatchepsout-la-reine-mysterieuse.html

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *