Simone Weil (1909 – 1943) – Philosophe de la vérité

Posted by

“Ce qu’elle a cherché toute sa vie ?
La vérité dans ce qu’elle a de plus beau et de plus dur.
Ce qu’elle a refusé ?
Les masques derrière lesquels se cachent le mensonge, le pouvoir, et la force qui écrasent l’homme, étouffent la pensée et atrophient l’âme.”

Aurélie Julia dans son éditorial de la Revue des deux mondes, octobre 2023.

La Revue des deux mondes d’octobre 2023 propose un dossier : SIMONE WEIL, PHILOSOPHE DE LA VÉRITÉ.
Un magnifique numéro à ne pas manquer dont voici le sommaire additionné de quelques extraits :

  • Portrait – Christiane Rancé

“Je ne regrette pas les succès extérieurs, mais de ne pouvoir espérer avoir accès à ce royaume transcendant où les hommes authentiquement grands sont seuls à entrer et où habite la vérité. J’aimerais mieux mourir que vivre sans elle. »

  • Jacques Julliard, son meilleur disciple – Franz-Olivier Giesbert

Combien de fois, en Allemagne, en 1932, un communiste et un nazi, discutant dans la rue, ont été frappés de vertige mental en constatant qu’ils étaient d’accord sur tous les points.”

  • Homère et les tragiques grecs plutôt que Marx et Engels – Robert Kopp

“L’homme doit subir ce qu’il ne veut pas, il doit se trouver soumis à la nécessité. Les malheurs laissent des plaies qui saignent goutte-à-goutte même pendant le sommeil ; et ainsi peu à peu il dresse l’homme par violence et le dispose malgré lui à la sagesse, laquelle se définit par la modération.”

  • En 1933, à Berlin – Eryck de Rubercy
    “Nous sommes en 1933, et tandis que beaucoup d’intellectuels allemands quittent l’Allemagne pour s’installer à Paris ou dans le sud de la France, quelques Français comme Raymond Aron, Jean-Paul, Sartre et Simone Veil suivent le chemin inverse…”
  • « Depuis que j’ai été en Espagne… » – Sébastien Lapaque
    “Au milieu d’êtres violents et frustes qui se dévore entre eux, et sont exactement ce qu’ils étaient au douzième siècle, Yves [Bernanos], maintient sans le vouloir, sans même le savoir, la tradition humaine de sa race, son sens particulier de l’honneur, de la fidélité, du respect aux vaincus et tout cela non sans péril car il gêne énormément les gens qui l’entourent et qui ont beaucoup de sang sur les mains. Moi aussi, je les gêne. Mais à défaut de moi ou d’un autre, les cimetières finiront bien par parler.”
  • Simone et André Weil, une fratrie de sang et d’esprit – Marie Girard
  • L’épisode anglais – Yves de Gaulle
  • L’expérience de la beauté – Frédéric Verger
  • Simone Weil et Georges Bataille : l’impensable rencontre – Paul-François Paoli
  • Errance entre la pesanteur et la grâce – Marin de Viry
  • Écho coréen – Choi Mikyung
  • Florilège – Aurélie Julia

Simone Weil, philosophe de la vérité – Revue Des Deux Mondes

La Revue des Deux Mondes édition d’octobre 2023 est disponible en kiosque et sur notre site. Au sommaire, la philosophe Simone Weil.

https://www.revuedesdeuxmondes.fr/revue/simone-weil-philosophe-de-la-verite/

Les écrits de Simone Weil ont fait l’objet d’une édition de ses Œuvres complètes sous la direction de André-A. Devaux et Florence de Lussy entre 1988 et 2012 en 16 volumes répartis en 7 tomes.

  • t. I Simone Weil Œuvres complètes, Premiers écrits philosophiques,
  • t. II : Écrits historiques et politiques :
    • vol. 1 : L’engagement syndical (1927-juillet 1934)
    • vol. 2 : L’expérience ouvrière et l’adieu à la révolution (juillet 1934 – juin 1937)
    • vol. 3 : Vers la guerre (1937-1940)
  • t. IV, Écrits de Marseille :
    • vol. 1 : 1940-1942 : Philosophie, science, religion, questions politiques et sociales,
    • vol. 2 : 1941-1942 : Grèce – Inde – Occitanie,
  • t. V, Écrits de New York et de Londres :
    • vol. 1 : 1942-1943, Questions politiques et religieuses
    • vol. 2 : 1943, L’Enracinement : Prélude à une déclaration des devoirs envers l’être humain
  • t. VI, Cahiers :
    • vol. 1 : 1933-septembre 1941
    • vol. 2 : Septembre 1941-février 1942
    • vol. 3 : Février 1942-juin 1942 : La porte du transcendant
    • vol. 4 : Juillet 1942-juillet 1943 : La connaissance surnaturelle, Cahiers de New York et Londres
  • t. VII, Correspondance
    • vol. 1 : Correspondance familiale

Des éditions en accès libre et téléchargeable ont été réalisées. Présentons les deux fonds les plus intéressants et légaux , ceux de la BNF et de l’Université du Québec.

Bibliothèque nationale de France

  • L’enracinement, prélude à une déclaration des devoirs envers l’être humain
    • édité chez Gallimard (Paris), collection Espoir, 1949, 1 volume, 256 pages
  • La connaissance surnaturelle (6e éd.)
    • Gallimard, Collection Espoir, 1950, 1 volume, 337 pages

Gallica

Plusieurs millions de documents consultables et téléchargeables gratuitement : livres, manuscrits, cartes et plans, estampes, photographies, affiches, revues, fascicules de presse et journaux …

https://gallica.bnf.fr/accueil/fr

Université du Québec à Chicoutimi

Les éditions numériques ont été réalisée bénévolement par Gemma Paquet, professeure de soins infirmiers à la retraite du Cégep de Chicoutimi et Marcelle Bergeron, professeure à la retraite de l’École polyvalente Dominique-Racine de Chicoutimi.

  • Attente de Dieu
  • Fayard, 1966, 256 pages, Lettres écrites du 19 janvier au 26 mai 1942, Réalisée par Gemma Paquet
  • La condition ouvrière, Gallimard, 1951, collection idées, 375 pages., Recueil de textes écrits entre 1934 et 1942, réalisée par Gemma Paquet
  • La connaissance surnaturelle, Gallimard, 1950, collection Espoir, 19e édition, 339 pages, réalisée par Gemma Paquet
  • Écrits de Londres et dernières lettres, Gallimard, 1957, 261 pages, collection Espoir, réalisée par Gemma Paquet
  • Écrits historiques et politiques (Recueil de textes). Gallimard, 1960, 413 pages, collection Espoir, NRF, réalisée par Marcelle Bergeron
  • L’enracinement. Prélude à une déclaration des devoirs envers l’être humain, Gallimard, 1949, 382 pages, collection idées, NRF, réalisée par Marcelle Bergeron
  • Intuitions pré-chrétiennes, Éditions du Vieux Colombier, 1951, 183 pages, réalisée par Gemma Paquet
  • Leçons de philosophie [Roanne 1933-1934], Transcrites et présentées par Anne Reynaud-Guérithault, Union Générale d’Éditions, 1959, 308 pages, collection 10/18, réalisée par Gemma Paquet
  • Lettres à un religieux, Gallimard, 1951, 96 pages, collection Livre de vie, réalisée par Gemma Paquet
  • Oppression et liberté, Gallimard, 1955, 275 pages, collection Espoir. Texte écrit en 1934, réalisée par Gemma Paquet
  • Pensées sans ordre concernant l’amour de Dieu, Gallimard, 1962, 159 pages, collection Espoir, réalisée par Gemma Paquet
  • La pesanteur et la grâce, Plon, 1947 et 1988, 210 pages, réalisée par Gemma Paquet,
  • Réflexions sur les causes de la liberté et de l’oppression sociale, Gallimard, 1955, 151 pages, collection Idées NRF, no 422, teste écrit en 1934, réalisée par Gemma Paquet,
  • Sur la science, Gallimard, 1966, 285 pages, collection Espoir, écrits publiés entre 1932 et 1942, réalisée par Gemma Paquet

Simone Weil

Une bibliothèque numérique unique et originale dans le monde francophone en sciences sociales et humaines, développée en collaboration avec l’Université du Québec à Chicoutimi, fondée et di…

http://classiques.uqac.ca/classiques/weil_simone/weil_simone.html

Lectori salutem, Pikkendorff

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *