Quel dialogue possible entre générations ? – François Garagnon

Posted by

« Les vieux se répètent et les jeunes n’ont rien à dire. L’ennui est réciproque. »

Dans un de ces petits carnets, François Garagnon, prenant appui sur ces trois citations ci-dessous, réenchante le lien entre générations à l’aube du XXIeme siècle et milite pour toutes les initiatives tendant à favoriser le rapprochement des générations entre elles.

  • « Notre jeunesse d’aujourd’hui est mal élevée, elle se moque de l’autorité ; elle n’a plus de respect pour les personnes âgées. Les enfants d’aujourd’hui répondent à leurs parents, et bien souvent bavardent au lieu de travailler. » Socrate 1420 av JC)
  • « Je n’ai guère d’espoir pour l’avenir de notre pays si la jeunesse d’aujourd’hui prend le commandement demain, parce que cette jeunesse est devenue insupportable et sans retenue. » Hésiode (720 ans av JC)
  • Les jeunes d’aujourd’hui sont devenus malfaisant et paresseux. Ils ne seront jamais comme la jeunesse d’autrefois. Seront-ils capables de maintenir notre culture. » Dans les ruines de Babylone, sur une poterie, 3000 av JC

Oui, il est passible de réenchanter le monde. Des exemples concrets :

  • Quand des grands-parents combattent l’illettrisme et la cassure sociale en lisant des contes pour enfants sur les bancs publics au pied des Cités à Brest : Lire et faire Lire !
  • Quand, dans le Nord, les jeunes recueillent les souvenirs de vie de personnes âgées : Racontez-nous comment c’était avant – et les mettent en scène.
  • Quand, dans le Gard, des écoles primaires et des foyers de personnes âgées sont reliés par des atelier d’écriture.

Les esprits chagrins dont je suis regretteront les sources approximatives de citations parfois douteuses que l’on trouve sur internet. Mais l’auteur est pardonné d’avance de cette facilité utilisée pour développer avec passion et justesse le sujet : Comment réenchanter les relations entre générations.

Lien vers l’éditeur : Cliquez ici

Éditions Monte-Christo, 2007, format carnet, 30 pages, 1,5€

Lectori salutem, Pikendorff

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *